Karine Bazinet, acupuncteure - DOULEUR
 -
 
 
acupuncteur ChamblyQuels types de douleur traite l'acupuncture ?
 
Par l’acupuncture, nous pouvons traiter tous types de douleur, aiguë ou chronique, tels que :
 
 
  • Sciatique;
  • Douleur au dos, à la nuque;
  • Entorse;
  • Tensions musculaires;
  • Tendinite;
  • Épicondylite;
  • Bursite;
  • Tunnel carpien;
  • Fasciite plantaire;
  • Épine de Lenoir;
  • Arthrose, arthrite, rhumatisme;
  • La goutte;
  • Doigt gâchette;
  • Maladie de dupuytren;
  • Migraines
  • Nerf d'Arnold;
  • Etc.
 
Le nombre de séances :
 
Le nombre de séances est variable selon le type de douleur : récente ou chronique. 
S’il s’agit d’une douleur récente, on estime environ 3 séances.
Dans le cas d’une douleur chronique, on peut s’attendre à un minimum de 5 à 10 séances avant d’évaluer l’efficacité de l’acupuncture. Toutefois, ces données sont variables d’une personne à l’autre et dépendent, entre autre, de la réceptivité et de la vitalité de chaque individu.
 
Pourquoi l'acupuncture est-elle efficace ?
 
Bien que l’acupuncture soit pratiquée depuis plus de 3000 ans pour réduire la douleur, son mécanisme d’action lui, est récent. Un peu à l’image de l’aspirine qui est utilisée depuis plus de 100 ans, mais dont le fonctionnement n’a été élucidé qu’en 1971 !
 
Revenons à l’acupuncture… Depuis quelques années, plusieurs études de pointes ont permis de démontrer son efficacité et ses mécanismes d’action. Ceux-ci étant à la fois complexes et variés.
 
Je vous invite également à regarder le dossier "Soigner la douleur autrement", présenté le 17 février 2011, par une Pilule une petite Granule : http://pilule.telequebec.tv:80/occurrence.aspx?id=824
 
Un effet analgésique :
 
Au niveau neurologique :
Lors d’une douleur au dos par exemple, en insérant de fines aiguilles près des fibres nerveuses situées dans la zone douloureuse, on vient désactiver la transmission de la douleur au système nerveux central et cela permet ainsi de moduler la maladie. Par contre, plusieurs autres études démontrent que cette action précise de l’acupuncture, bien que mesurable, ne peut expliquer à elle seule tous les effets observés produits par l’acupuncture. (1)
 
Au niveau de la  neuroendocrinologie (2) :
Est dû à la libération de neurotransmetteurs tels que : l’enképhaline (3), les endorphines (3), la sérotonine (4) et les substances P (5), transmis par l’influx nerveux, suite à la stimulation d’aiguilles près de la racine nerveuse. (6)
 
De plus, une récente étude publiée dans le célèbre Nature Neuroscience, démontre que l’insertion d’aiguilles provoque des changements spectaculaires dans les niveaux de certaines molécules anti-douleur dont l’adénosine. Se faisant, cela engendrerait une hausse extraordinaire (plus de 20 fois) de la quantité d’adénosine relâchée par les cellules musculaires. En plus de ses qualités anti-douleur, l’adénosine est aussi reconnue comme une molécule dotée de propriétés anti-inflammatoire. (7)
 
Un effet anti-inflammatoire :
 
Est dû à l’augmentation des corticostéroïdes ou cortisol, substance anti-inflammatoire, sécrétés par les glandes surrénales.  L’acupuncture joue donc un rôle important pour toutes douleurs présentant de l’inflammation et reconnue comme traitant des maladies telles que : tendinites, bursite, arthrite, etc.
 
Un relâchement musculaire :
 
L’acupuncture permet de réduire voir éliminer les tensions, contractures et nœuds musculaires. En fait, elle permet d’augmenter la circulation sanguine et se faisant, rétablir un métabolisme cellulaire normal et une meilleure oxygénation des tissus.
 
Un effet relaxant :
 
L’état de détente ressenti lors d’un traitement d’acupuncture est dû à une diminution de l’activité sympathique par la sécrétion de sérotonine « molécule du bien-être », permettant ainsi une détente profonde.
 
 
 
 
  1. Étude entre le système nerveux et endocrinien.
  2. Neurotransmetteur agissant comme la morphine.
  3. Ressemblent aux opiaciés par leur capacité analgésique et à procurer une sensation de bien-être, à la régulation des troubles de l'humeur, de l'anxiété, du rythme respiratoire, des nausées et de la douleur.
  4. Est associé, dans le système nerveux central,
  5. http://www.acupuncture-quebec.com/PDF/AAQ_brochure_scientifique01.pdf
  6. http://www.richardbeliveau.org/fr/chroniques-prevention/284-les-effets-anti-douleur-de-lacupuncture-enfin-expliques.html
 
 
1712, Bernadette-Laflamme                                                          514.774.0522
Chambly, Qc  J3L 4M6